Formations - APP > Exercices > Graines de pratique
Graines de pratique

À partir d’une situation pratique, nous vous proposons de répondre à quelques questions, puis de vous emparer de cette "graine de pratique" et de la passer au tamis de votre pratique.

Graines de pratique : Lissandro est très essoufflé, sa respiration est sifflante...

Les crises d'asthme sont caractérisées par divers symptômes, notamment : respiration sifflante, dyspnée, toux spasmodique, sensation d'oppression respiratoire. Parfois, les crises sont intenses et répondent mal ou ne répondent pas aux bêta-2 stimulants inhalés de courte durée d'action. Une corticothérapie par voie générale est alors à entreprendre, souvent par voie orale.

À partir d'une situation pratique, nous vous proposons de répondre à quelques questions, puis de vous emparer de cette "graine de pratique" pour la passer au tamis de votre pratique.

Dans cette "graine de pratique", il est surtout question de manier des doses de médicaments ou des débits d'injection. Comme cela arrive parfois dans la "vraie vie". Mais ici, de manière ludique. L'objectif est de ne pas se tromper de "calcul" pour éviter de nuire au patient, sans prétendre aborder les divers axes de réflexion autour d'une telle situation.

Situation pratique

Lissandro, 40 ans, 65 kg, ébéniste, est atteint d'asthme persistant d'origine professionnelle traité par corticoïde inhalé (béclométasone) en prise quotidienne et bêta-2 sti- mulant inhalé de courte durée d'action (salbutamol) à la demande. Depuis hier, il a une succession de crises d'asthme qui répondent mal au salbutamol inhalé. En l'absence de signe de gravité immédiate, un traitement à domicile est entrepris. Malgré des explications sur l'efficacité des corticoïdes par voie orale, Lissandro demande cette fois-ci un traitement par voie injectable. Cette demande est respectée : de la méthylprednisolone injectable lui a été prescrite. L'ordonnance précise une posologie de 1 mg/kg de méthylprednisolone en perfusion intraveineuse de 20 minutes, une fois par jour pendant trois jours. Vous disposez de poches de 50 ml de chlorure de sodium (NaCl) 0,9 % et de la spécialité Solumédrol° (méthylprednisolone) 40 mg/2 ml (lyophilisat en flacon de verre + 2 ml de solvant en ampoule).

Graines de Pratique

Question N° 1
Quelle est la dose de méthylprednisolone nécessaire pour une perfusion ? Combien d'ampoules de Solumédrol° 40 mg/2 ml sont nécessaires pour préparer une perfusion ? Et quel volume de Solumédrol° 40 mg/2 ml injectez-vous dans une poche de 50 ml de NaCl 0,9 % ?
Graines de Pratique
Question N° 2
Avant de placer la perfusion intraveineuse, quelle question en lien avec le médicament à injecter posez-vous à Lissandro 
 
Graines de Pratique Question N° 3
Vous décidez de poser la perfusion après insertion d'un cathéter périphérique. À quel débit (en gouttes/minute) réglez-vous la perfusion ?

Télécharger le texte pour lire les réponses et commentaires :

"Graines de pratique. Lissandro est très essoufflé, sa respiration est sifflante..." Rev Prescrire 2020 ; 40 (440) : 476-478. (pdf, réservé aux abonnés)

> Retrouver tous les exercices "Graines de pratique"

©Prescrire Juin 2020