Formations Prescrire > Exercices > Graines d'évitables
Graines d'évitables

À passer au tamis de votre propre expérience.

Graines d'évitables. Patients greffés : exposés aux erreurs de dose d'immunodépresseurs

Graines d'évitables

À la suite d'une greffe, un traitement immunodépresseur vise à protéger simultanément l'organe greffé et le patient. C'est un traitement de longue durée, d'où un relâchement possible de la vigilance des soignants et de l'observance des patients. Une sous-dose expose à un rejet du greffon ou à une maladie du greffon contre l'hôte dans le cas d'une greffe de moelle osseuse. Une surdose expose à un surcroît d'effets indésirables, notamment infectieux, parfois graves.


 

 

Tacrolimus : 5 mg ou 0,5 mg ? 
Chez un patient traité par tacrolimus depuis sept mois à la suite d'une greffe de foie, la forme à libération immédiate (Prograf° 5 mg) a été remplacée par une forme à libération prolongée (Advagraf° 5 mg). Lors de la dispensation de renouvellement, le pharmacien repère que c'est de l'Advagraf° 0,5 mg qui a été délivré le mois précédent, suite, au départ, à une erreur de sélection lors de la commande chez le grossiste...

Télécharger le texte complet :

PDF"Graines d'évitables. Patients greffés : exposés aux erreurs de dose d'immunodépresseurs" Rev Prescrire 2022 ; 42 (462) : 316-317 (pdf, réservé aux abonnés)

©Prescrire Avril 2022