Formations - APP > Exercices > Au peigne fin
Au peigne fin

Pour passer "au peigne fin" un extrait d'une analyse de la Rédaction Prescrire

Au peigne fin : Chercher le lien

Une vingtaine de benzodiazépines et de substances apparentées, telles que le zolpidem et la zopiclone, sont utilisées dans des troubles du sommeil, l'anxiété et aussi comme anticonvulsivant. Leur profil d'effets indésirables à court terme comporte des confusions et des troubles cognitifs, surtout chez les patients âgés. Plusieurs études ont évalué le risque de démence chez des personnes qui avaient pris des benzodiazépines.

Nous vous proposons de lire un extrait de notre analyse d'une de ces études (présentée dans le numéro 395 de Prescrire, pages 668-670), puis de répondre à une question. Suivent une proposition de réponse et des commentaires qui passent "au peigne fin" un des termes utilisé dans cet extrait.

Extraits...

« (…) Une étude cas/témoins menée chez 1 796 patients âgés de plus de 66 ans a mis en évidence que les patients atteints de démence de type de la maladie d'Alzheimer avaient été exposés à une benzodiazépine 5 à 10 ans avant la maladie plus souvent que les patients non atteints de maladie d'Alzheimer, de façon statistiquement significative. (…) Après ajustement sur l'existence d'anxiété, de dépression et d'insomnie, le risque relatif (RR) estimé par le rapport de cotes est de 1,4 (intervalle de confiance à 95 % (IC95) : 1,3 à 1,6). (…)  ».

Graines de PratiqueQuestion 

De quel type est l'étude rapportée dans cet extrait,
et quelles sont les principales limites de ce type d'étude ?


Télécharger le texte pour lire la proposition de réponses et commentaires de la Rédaction :

"Au peigne fin - Chercher le lien" Rev Prescrire 2017 ; 37 (405) : 557. (pdf, réservé aux abonnés)
 

©Prescrire Juillet 2017