Formations - APP > Exercices > Lectures critiques > Lectures critiques Prescrire Les exercices complets
Lectures critiques

Des exercices pour développer une lecture plus critique de sa documentation, en vue de mieux soigner. Certains sont courts, les "Révisions" ; d'autres plus approfondis, les "Lectures". Les exercices sont en accès libre.

Lectures critiques Prescrire : Les exercices complets

Chaque exercice porte sur un extrait du compte rendu d'un essai clinique, d'une étude de pharmacovigilance, d'une synthèse plus ou moins méthodique, etc., en français ou en anglais, avec le cas échéant traduction en français.
Exercice n° 48 : Pêche au gros PDF

Mieux vaut exercer son esprit critique sur tout texte publié, y compris les textes de Prescrire. Pour vous entraîner à cet exercice, nous vous invitons à lire des extraits de l’article consacré à l’analyse du dossier d’évaluation de l’association olanzapine + topiramate (Obéfix°), publié dans Prescrire n° 342, puis de répondre à quelques questions. Suivent les propositions de réponse et les commentaires de la Rédaction.
Prescrire 345 - juillet 2012

 
Exercice n° 47 : Un train peut en cacher un autre PDF

Un implant intravitréen de dexaméthasone (Ozurdex°) a été autorisé dans l’Union européenne pour le traitement de certaines uvéites. Le dossier d’évaluation clinique soumis à l’Agence européenne du médicament comportait notamment un essai comparatif. L'équipe Prescrire vous propose de lire des extraits de la publication du compte rendu de cet essai.
Prescrire 343 - mai 2012

 
Exercice N° 46 : Faire dire à tout prix PDF

Les résultats favorables à un traitement évalué sont souvent mis en avant dans les publications médicales. Quand les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous, les investigateurs sont parfois tentés de modifier le protocole ou de multiplier les analyses afin de dénicher un résultat favorable.L'équipe Prescrire vous propose de lire des extraits d’un essai randomisé évaluant des traitements du diabète de type 2 : l’essai Ukpds, puis de répondre à quelques questions.
Prescrire 341 - mars 2012

 
Exercice N° 45 : Ne pas prendre des vessies pour des lanternes PDF

Le vernakalant (Brinavess°), un antiarythmique, a été autorisé dans l’Union européenne pour la réduction d’une fibrillation auriculaire récente. Le dossier d’évaluation clinique soumis à l’Agence européenne du médicament ne comportait initialement que des essais versus placebo. À la demande de cette agence, la firme a réalisé un essai versus médicament actif.
Prescrire 339 - janvier 2012

 
Exercice N° 44 : Les petites zones d’ombre font les gros doutes PDF

Dans cet exercice portant sur le compte rendu d’un essai de la quétiapine (Xeroquel°) en prévention des récidives des troubles bipolaires, découvrez comment l’accumulation de petites zones d’ombre, pouvant chacune masquer un biais, finit par laisser planer un gros doute sur les résultats.
Prescrire 337 - novembre 2011

 
Exercice N°43 - Omission PDF

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a décidé en juin 2011 de suspendre l’utilisation de la pioglitazone (Actos°), en raison d’un risque accru de cancers de la vessie. Diverses données de pharmacovigilance alertaient sur ce risque depuis quelques années. Comment étaient-elles rapportées dans des sources d’information sur les médicaments couramment utilisées en France et aux États-Unis d’Amérique ?
Prescrire 335 - septembre 2011

 
Exercice N°42 - Ne pas se tromper de casting PDF

Pour choisir un jeune premier, vaut-il mieux le comparer à un simple figurant ? Lorsqu’il existe des discordances entre plusieurs comptes rendus d’un même essai, quel document privilégier ? Qu’est-ce que la RAR et le NNT ? La réponse à ces questions est apportée dans cet exercice de lecture critique, consacré à l’analyse d’un compte rendu d’un essai ticagrélor (Brilique°) versus clopidogrel (Plavix° ou autre) chez des patients atteints d’un syndrome coronarien aigu (lire aussi dans Prescrire n° 333 pp. 488-493).
Prescrire 333 - juillet 2011

 
Exercice N°41 - Remplacer les absents PDF

Pour analyser les résultats d’un essai, vaut-il mieux que les investigateurs ne tiennent pas compte des données manquantes ou qu’ils les remplacent ? La réponse à cette question n’est peut-être pas celle que vous croyez. Vérifiez-le en faisant cet exercice de lecture critique, consacré à l’analyse du rapport d’évaluation clinique de la Food and Drug Administration étatsunienne consacré à l’association aciclovir + hydrocortisone sous forme de crème dermique (Xerclear°) (lire aussi dans Prescrire n° 331 pp. 414-416).
Prescrire 332 - juin 2011

 
Exercice N°40 - Un million en quatre semaines PDF

Comment est-il possible, en moins de 4 semaines, de recruter plus d’un million de patients pour une étude, de les suivre sur trois années, et d’apporter un élément décisif pour convaincre une commission d’autorisation de mise sur le marché de retirer un médicament commercialisé depuis 33 ans ? Vous le saurez en faisant cet exercice consacré à une étude des effets indésirables cardiaques du benfluorex (ex-Mediator°).
Prescrire 331 - mai 2011

 
Exercice N°39 - Baisser le filet pour mieux jouer ? PDF

En 2010, le lapatinib (Tyverb°) a fait l’objet d’une nouvelle indication chez certaines femmes ayant un cancer du sein métastasé (lire Prescrire n° 330 p. 254). Le protocole de l’essai principal du dossier d’évaluation clinique a été modifié plusieurs fois. À qui a profité le changement des règles au cours du “jeu” ? La balle est à vous, en faisant cet exercice de lecture critique.
Prescrire 330 - avril 2011

 
Exercice N°38 - Pas de preuves sans essai ? PDF

Est-il toujours nécessaire d'avoir les résultats d'un essai randomisé pour établir un lien de causalité avec un fort niveau de preuves ? Découvrez la réponse à cette question dans cet exercice, à propos des dangers d'un pesticide, le dibromochloropropane (DBCP), pour la reproduction humaine (lire aussi dans Prescrire n° 329 pp. 222-228).
Prescrire 329 - mars 2011

 
Exercice N°37 - Ça ressemble à du Prescrire,
mais ce n’est pas du Prescrire
PDF

Vaut-il mieux être de parti pris en rédigeant la synthèse du dossier d'évaluation d'un médicament ? Toutes les synthèses se valent-elles ? Jugez-en vous même en faisant cet exercice qui vous donnera l'occasion de comparer une synthèse portant sur le prucalopride (Résolor°) versus la synthèse publiée dans Prescrire n° 328 p.90-94.
Prescrire 328 - février 2011

 
Exercice N°36 - Efficacité en poupées russes PDF

Tirer à pile ou face est-il une méthode adéquate de randomisation ? Comment, en décortiquant les résultats d’un essai, fait-on passer l’efficacité d’un vaccin de 90 % à moins de 30 % ? 
Prescrire 327 - janvier 2011

 
Exercice N°35 - On ne trouve que ce que l’on cherche PDF

Une méta-analyse d’essais randomisés est-elle appropriée pour mettre en évidence un effet indésirable rare ? Qu’est-ce qu’un rapport de cotes, alias "odds ratio" ? Comment lit-on un "graphique en forêt" ?
Prescrire 326 - décembre 2010

 
Exercice N°34 - Rapports de vraisemblance PDF

Comment évaluer les performances d’un examen diagnostique ? Qu’est-ce qu’un “gold standard” ? Qu’est-ce qu’un rapport de vraisemblance ? Un examen diagnostique performant est-il utile dans toutes les situations ? 
Prescrire 325 - novembre 2010

 
Exercice N°33 - Chasse aux biais ! PDF

Tous les biais sont-ils apparents dans un essai qui n’est pas mené en aveugle ? Qu’est-ce qu’un biais de mesure ? Un critère combinant effets indésirables et bénéfices cliniques est-il pertinent pour évaluer la balance bénéfices-risques d’un traitement ?
Prescrire 324 - octobre 2010

 
Exercice N°32 - Un vaccin, pour quoi faire ? PDF

Évaluer l’efficacité d’un vaccin, est-ce la même chose qu’évaluer son utilité ? Pour cette évaluation, vaut-il mieux limiter l’analyse aux patients qui ont reçu la vaccination complète ? Comment présenter les résultats de la manière la plus avantageuse ?
Prescrire 323 - septembre 2010

 
Exercice N°31 - Ajuster avant de peser PDF

La spironolactone (Aldactone° ou autre) est un diurétique épargneur du potassium. Dans l’insuffisance cardiaque sévère, la spironolactone réduit la mortalité toutes causes confondues. Cependant, plusieurs études concordantes sont en faveur d’une augmentation du risque d’hémorragies digestives hautes sous spironolactone (lire dans Prescrire n° 321 pp. 510-511).
Prescrire 321 - juillet 2010

 
Exercice N°30 - Peut mieux faire PDF

La sitagliptine (Januvia°, Xelevia°) est devenue autorisée pour le traitement des patients diabétiques de type 2 en monothérapie, lorsque la metformine (Glucophage° ou autre) est contre-indiquée ou n'est pas tolérée  (lire dans Prescrire n° 320 p. 409). Le dossier d'évaluation clinique présenté par la firme pour obtenir cette nouvelle indication repose principalement sur un essai de non-infériorité versus metformine. 
Prescrire 320 - juin 2010

 
Exercice N°29 - Savoir ne pas relativiser PDF

La capsaïcine est une substance extraite du piment rouge et commercialisée sous forme de patchs (Qutenza°) dans l’Union européenne pour le traitement des douleurs neuropathiques (lire dans Prescrire n° 318 pp. 250-253). Son dossier d’évaluation comporte divers essais comparatifs. 
Prescrire 319 - mai 2010

 
Exercice N°28 - Gérer l'incertitude dans l'intérêt des patients PDF

L’insuline glargine (Lantus°) est un analogue d’action prolongée de l’insuline humaine dans lequel plusieurs acides aminés ont été modifiés. Ces modifications sont à l’origine de sa durée d’action prolongée, mais aussi d’une affinité accrue pour le récepteur de l’IGF-1 (Insulin-like Growth Factor 1). Des données expérimentales chez l’Animal et épidémiologiques chez l’Homme sont en faveur d’un lien causal entre la stimulation de ce récepteur et le développement de tumeurs, notamment mammaires. En 2009, plusieurs études épidémiologiques recherchant un lien entre l’utilisation d’insuline glargine et la survenue de cancers ont été publiées. Leurs résultats sont analysés dans Prescrire n° 318 pp. 268-270.
Prescrire 318 - avril 2010

 
Exercice N°27 - Lire un RCP PDF

Le géfitinib (Iressa°), un cytotoxique, a fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du cancer bronchique non à petites cellules localement avancé ou métastasé avec mutation activatrice du gène EGFR (lire dans Prescrire n° 317 pp. 175-176). Pour cette indication, le dossier d’évaluation est centré sur un essai clinique, dit “Ipass”, dont un compte rendu figure dans le résumé des caractéristiques (RCP) de Iressa°. 
Prescrire 317 - mars 2010

 
Exercice N°26 - Primum non nocere PDF

Pour l'analyse des effets indésirables graves d'un traitement, faut-il avoir les mêmes exigences méthodologiques que pour l'analyse de son efficacité ? Pour répondre à cette question, nous vous proposons une lecture critique du compte rendu d'un essai évaluant la dronédarone (Multaq°), un antiarythmique.
Prescrire 316 - février 2010

 
Exercice N°25 - Bien prendre en compte les risques d'erreur PDF

À partir du protocole d'un essai, peut-on estimer la probabilité d'obtenir des réponses erronées aux questions posées ? Qu'est-ce qu'une erreur de type I ? De type II ? Découvrez la réponse à ces questions en lisant de manière critique le protocole d'un essai évaluant le tolvaptan (Samsca°), un antagoniste des récepteurs de la vasopressine, autorisé dans l'Union européenne pour le traitement des syndromes de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique (voir Prescrire n° 319 pp. 327-331).
Prescrire 315 - janvier 2010

 
Exercice N°24 - Résumé : l'essentiel est ailleurs PDF

Les références 2, 4 et 5 du texte "ulipristal (Ellaone°). Contraception postcoïtale : pas mieux que le lévonorgestrel" (lire Prescrire n° 314 pp. 886-889) sont l'objet de l’exercice n° 24 des Lectures critiques Prescrire, centré sur les limites des résumés.   
Prescrire 314 - décembre 2009  

 
Exercice N°23 - Savoir être subjectif PDF

La dapoxétine est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Sur quoi est fondé le dossier d’évaluation clinique qui a donné lieu à une autorisation de mise sur le marché dans divers pays de l’Union Européenne pour le traitement de l’éjaculation précoce ?   
Prescrire 313 - novembre 2009

 
Exercice N°22 - Avec ou sans preuves, vos recommandations ? PDF

Pour vous exercer à lire de manière critique un guide de pratique clinique de la Haute autorité de santé (HAS) et réfléchir à la notion de "niveau de preuves", l’équipe Prescrire vous propose un exercice à partir du guide consacré au traitement médicamenteux du diabète de type 2. Le niveau de preuves des données justifie-t-il les recommandations ?   
Prescrire 312 - octobre 2009  

 
Exercice N°21 - Un assemblage fragile PDF

L’agomélatine (Valdoxan°) est un agoniste des récepteurs de la mélatonine autorisé dans l’Union européenne pour le traitement de la dépression (lire dans Prescrire n° 311 pp. 646-650). Pour évaluer l’efficacité de l’agomélatine dans la dépression sévère, des auteurs ont fait une analyse groupée de plusieurs essais. Ces résultats sont-ils solides ?
Prescrire 311 - septembre 2009

 
Exercice N°20 - Ça dépend du contexte PDF

Le diagnostic de l’infection par le HIV repose sur divers tests, dont certains apportent une réponse rapide (lire dans Prescrire n° 309 p. 523-525). L’exercice publié ce mois-ci porte sur le compte rendu de l’évaluation d’un test de diagnostic rapide de l’infection par le HIV, menée dans un service d’urgences.
Prescrire 309 - juillet 2009

 
Exercice N°19 - Ne pas fausser la balance bénéfices-risques PDF

Le prasugrel est commercialisé pour la prévention des accidents cardiovasculaires après angioplastie coronaire (lire dans Prescrire n° 308 p. 406). Son évaluation clinique repose essentiellement sur un essai comparatif. Cet essai donne-t-il une juste appréciation de la balance bénéfices-risques du prasugrel dans cette indication ?
Prescrire 308 - juin 2009

 
Exercice N°18- Quelques questions de base PDF

La papavérine, un “antispasmodique” d'efficacité incertaine, a fait l’objet d’un essai clinique comparatif pour le traitement antalgique de la crise de colique néphrétique (lire dans Prescrire n° 307 pp. 355-360). Cet essai donne l’occasion de revenir sur quelques principes fondamentaux relatifs aux essais comparatifs, notamment l’utilité de l’aveugle et la notion d’équivalence des traitements.
Prescrire 307 - mai 2009

 
Exercice N°17 - Adopter les conclusions d'une synthèse :
pas sans précautions
PDF
 

De nombreux traitements de l’algodystrophie ont été proposés, mais peu ont été réellement bien évalués (lire dans Prescrire n°306 pp. 284-289). Une synthèse méthodique a été consacrée aux diphosphonates comme traitement de l’algodystrophie. Après l’avoir lue de manière critique, adopterez-vous ses conclusions ?
Prescrire 306 - avril 2009

 
Exercice N°16 - Secouez, secouez, il finira bien par en sortir quelque chose PDF
 

La ranolazine (Ranexa°) est autorisée dans l'Union européenne comme traitement adjuvant de l’angor stable (lire dans Prescrire n° 305 p. 168). Un essai a évalué la ranolazine dans une autre situation, les syndromes coronariens aigus. Ses résultats sont-ils des arguments en faveur de l’efficacité de la ranolazine dans l’angor stable ?
Prescrire 305 - mars 2009

 
Exercice N°15 - Oeufs brouillés PDF

Sur quoi reposent les recommandations nutritionnelles, par exemple celles faites aux patients diabétiques de type 2 (lire dans Prescrire n° 304 pp. 120-126) ? Cet exercice vous propose d’analyser une étude recherchant un lien entre la consommation d’oeufs et l’incidence des accidents cardiovasculaires. Les résultats sont-ils brouillés par des facteurs de confusion ?
Prescrire 304 - février 2009

 
Exercice N°14 - 1+1 = 1, et autres biais PDF

Le docosanol (Erazaban°) est autorisé en France pour le traitement de l’herpès labial (lire dans Prescrire n° 303 pp. 6-8). Dans son dossier d’évaluation clinique figure une publication qui rapporte les résultats d’un essai versus placebo. À moins qu’il ne s’agisse de deux essais ?
Prescrire 303 - janvier 2009

 
Exercice N°13 - Synthèses avec méta-analyse : avec méthode,
mais pas sans biais
PDF
 

Comment reconnaître les méta-analyses de bonne qualité ? Cet exercice vous propose de comparer les qualités et les défauts de deux méta-analyses des essais qui ont évalué le cilostazol (Pletal°), un médicament autorisé en France pour le traitement symptomatique de la claudication intermittente (lire dans Prescrire n° 302 pp. 886-890).
Prescrire 302 - décembre 2008

 
Exercice N°12 - Qui réalise les essais cliniques ? PDF

Le dabigatran (Pradaxa°) a fait l'objet d'une autorisation de mise sur le marché pour la prévention des thromboses veineuses en chirurgie orthopédique (lire dans Prescrire n° 301 pp. 806-810). Son dossier d'évaluation repose notamment sur un essai comparatif chez des patients après pose d'une prothèse totale du genou. Qui a conçu et conduit cet essai ? Pourquoi est-il peu probant ?
Prescrire 301 - novembre 2009

 
Exercice N°11 - Critère intermédiaire versus effets indésirables PDF

Le fébuxostat (Adenuric°) est autorisé pour le traitement des patients ayant une hyperuricémie (lire dans Prescrire n° 300 pp. 726-729, et en page III de couverture). D’après un essai comparatif, il semble plus efficace que l’allopurinol (Zyloric° ou autre) pour baisser l’uricémie. Alors, faut-il tenir compte d’un nombre plus important de sorties d’essai et de quelques décès sous fébuxostat ?
Prescrire 300 - octobre 2008

 
Exercice N°10 - Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi ? PDF
 

Le bévacizumab (Avastin°) a fait l’objet d’une autorisation supplémentaire pour le traitement de certains cancers du rein (lire dans Prescrire n° 299 p. 649). Le protocole du principal essai sur lequel repose son dossier d’évaluation clinique a été modifié en cours d’essai. Au profit de qui ?
Prescrire 299 - septembre 2008

 
Exercice N°9 - Ne pas confondre observer et expérimenter PDF

Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs dont la taille du cancer. Au cours d’une étude française, il a été observé un taux de survie important chez les femmes ayant un cancer du sein peu étendu lors du diagnostic (lire dans Prescrire n° 297 pp. 526-527). Cela justifie-t-il de rechercher ces cancers le plus tôt possible ?
Prescrire 297 - juillet 2008

 
Exercice N°8 - Gare aux extrapolations PDF

Le rameltéon, un agoniste mélatoninergique, a fait l’objet d’une demande d’autorisation de mise sur le marché pour le traitement de l’insomnie (lire dansdans Prescrire  n° 296 pp. 406-409). Son dossier d’évaluation clinique comprend notamment une étude utilisant un modèle d’insomnie transitoire chez des volontaires sains, en laboratoire de sommeil. Dans cette étude, il a réduit le délai d’endormissement mesuré par polysomnographie. Mais peut-on extrapoler cet effet à d’autres situations ?
Prescrire 296 - juin 2008

 
Exercice N°7 - Omission trompeuse PDF

La lidocaïne, un anesthésique local connu depuis longtemps, est désormais commercialisée en France sous une forme emplâtre à 5 % de lidocaïne (Versatis°) pour le « traitement symptomatique des douleurs neuropathiques post-zostériennes » (lire dans Prescrire n° 294 pp. 252-253). Son dossier d’évaluation clinique est centré sur 2 essais comparatifs versus excipient qui montrent un effet antalgique au mieux modéré. Un autre essai comparatif emplâtre à 5 % de lidocaïne versus pommade à 0,75 % d’acide acétylsalicylique a conclu que ces 2 traitements ont une efficacité similaire pour les douleurs neuropathiques post-zostériennes. Mais les auteurs de cet essai n’auraient-ils pas oublié d’utiliser les bons outils avant de conclure ?
Prescrire 295 - mai 2008

 
Exercice N°6 - Critères combinés, et combines PDF

Déjà commercialisée en association à l’aspirine dans certains syndromes coronariens, l’énoxaparine (Lovenox°) a fait l’objet d’une nouvelle indication pour l’infarctus du myocarde aigu avec sus-décalage du segment ST, en association avec un thrombolytique (lire dans Prescrire n° 294 p. 248). Son dossier d’évaluation clinique repose essentiellement sur un essai comparatif versus héparine non fractionnée. Les auteurs de cet essai ont écrit qu’utiliser l’énoxaparine à la place de l’héparine non fractionnée permettrait d’éviter 6 décès pour 1000 malades traités. Une lecture attentive du compte rendu de cet essai conduit-elle à la même conclusion ?
Prescrire 294 - avril 2008

 
Exercice N°5 - Jouer les intermédiaires : utile ou risqué ? PDF

Le maraviroc (Celsentri°), un antirétroviral antagoniste des corécepteurs CCR5, est commercialisé pour le traitement des malades infectés par un type de virus HIV-1 à tropisme CCR5 en situation de multiéchecs des traitements antirétroviraux (lire dans Prescrire n° 293 pp. 170-174). Son dossier d’évaluation clinique repose sur deux essais comparatifs en double aveugle versus placebo. Une analyse combinée de ces essais a montré une plus forte proportion de malades ayant une charge virale indétectable dans les groupes maraviroc. Mais cela suffit-il à se prononcer sur l’efficacité clinique à long terme de cette substance ?
Prescrire 293 - mars 2008

 
Exercice N°4 - Distinguer évaluation de l’efficacité et évaluation
de l’utilité
PDF
 

Le vaccin papillomavirus 16,18 (Cervarix°) est destiné à la prévention des néoplasies intraépithéliales cervicales de haut grade (dites CIN 2 et 3) et du cancer du col de l’utérus dus aux papillomavirus humains (HPV) de types 16 et 18 (lire dans Prescrire n° 292 p. 91). Son dossier d’évaluation clinique repose sur 3 essais comparatifs randomisés. L’un d’entre eux a comparé ce vaccin versus un vaccin hépatite A. Cet essai a-t-il été conçu correctement pour répondre aux questions que se posent les soignants et les patients sur l’utilité de ce vaccin ?
Prescrire 292 - février 2008

 
Exercice N°3 - Quand deux précautions valent mieux qu’une PDF

La carbétocine (Pabal°) est un analogue synthétique de l’oxytocine, de longue durée d’action, commercialisé en France pour la prévention de l’atonie utérine suivant un accouchement par césarienne (lire dans Prescrire n° 291 p. 10). Elle s’administre en injection intraveineuse. Son dossier d’évaluation clinique repose sur deux essais comparatifs en double aveugle versus oxytocine, qui, elle, s’administre en perfusion. Un essai est dit “en double aveugle” (on dit aussi parfois en “double insu”) quand ni les soignants ni les malades ne connaissent le traitement reçu. Un essai réalisé réellement en double aveugle a un niveau de preuves supérieur à celui d’un essai non aveugle, surtout lorsque le critère d’évaluation est subjectif. Quand les traitements comparés diffèrent par l’aspect du médicament, par le rythme d’administration, etc., pour maintenir le “double aveugle”, il faut utiliser une technique de “double placebo”.
Prescrire 291 - janvier 2008

 
Exercice N°2 - Ne pas confondre signification statistique et
pertinence clinique
PDF
 

Cet exercice porte sur un des essais cliniques comparatifs du dossier initial d’évaluation du trinitrate de glycéryle en pommade à 0,4 % (Rectogesic°) dans certaines fissures anales, analysé dans Prescrire n° 290 p. 889. Les résultats de cet essai sont statistiquement en faveur du trinitrate de glycéryle en pommade à 0,4 %. Sur quels types de valeurs ont porté les tests statistiques ? Et au-delà des chiffres, qu’en est-il des réalités cliniques ?
Prescrire 290 - décembre 2007

 
Exercice N°1 - À la recherche du critère pertinent…
pour les patients
PDF
 

Cet exercice porte sur un des essais cliniques comparatifs du dossier initial d’évaluation de la sitagliptine (Januvia°), analysé dans Prescrire n° 289 pp. 805-808. Le protocole est exposé en détail, et semble sérieux, les résultats sont nombreux, et semblent solides… mais avant de conclure, mieux vaut se concentrer sur les questions qui se posent en pratique.
Prescrire 289 - novembre 2007